Cie l'Oiseau Blanc

Logo de la compagnie

La Compagnie

Cie l'Oiseau Blanc théâtre, clown et autres fantaisies !

Une histoire d'âme

Faire naître cette compagnie au pied du Grand Colombier vient d’une volonté farouche de développer l’art de la rencontre, principalement grâce au personnage du clown. Elle a rejoint l’association SantéCom’Théâtre née sous l’impulsion de Caroline Gosselin en 2005.

Son objectif était de faciliter la communication et le mieux-être grâce à l’animation d’ateliers théâtre principalement.

Elle est intervenue auprès de jeunes en formation et leurs enseignants, a proposé des séances de cohésion d’équipe en entreprise, des animations auprès de personnes en situation de handicap et différents groupes souhaitant tenter l’expérience théâtrale.

Puis pendant plusieurs années, l’association s’est mise en veille. Caroline s’est formée au théâtre de l’Opprimé et a développé la technique du théâtre-forum au sein de la Cie ThéArt&Co.

Elle s’est consacrée au métier d’artiste-interprète sous divers registres ; clown, jeune public, théâtre classique ou contemporain.

En 2022, SantéCom’Théâtre accueille la Cie L’Oiseau blanc pour une re-naissance.

Le spectacle « Dernière danse » créé avec la Cie « Le chant du pop corn » puis diffusé par ThéArt&Co sera maintenant porté par L’Oiseau blanc.

D’autres projets et créations  prendront leur envol en 2023.

Le cénacle

Ensemble pour penser et créer

Martha GEY
Danseuse
Depuis toute petite, je n’ai cessé de croire que ma passion pour la danse mènerait ma vie…  je pars à la découverte du corps, et des courants de danse contemporaine, à l’écoute de ma nature profonde, et dans une danse qui me construit. Je suis ma voie, en quête d’une danse vivante et humaine, alliant technique, engagement et liberté, mêlant improvisation et composition. Je trouve ainsi mon identité gestuelle et mon écriture chorégraphique. Mon goût prononcé pour la recherche, l’expérience, la création, me font aller vers des artistes de tout horizon et vers un public large. Je suis touchée par les partages de leurs points de vue, leur singularité de corps, les nouveaux langages et la richesse que cela déclenche. La danse que j’offre à vivre pose la question du langage des corps, intime et vrai, quelque soit l’âge et le public.
Philippe Ageron
Musicien
Musicien de formation (clarinette, musique électroacoustique ), je me suis vite rendu compte qu’une bonne dose de théâtralité, s’ajoutant à mon jeu musical, était un plus appréciable pour communiquer avec le public. Cela m’a conduit à initier ou à participer à de nombreux projets mêlant musique et théâtre, contes, lecture et enfin clown, discipline pour laquelle je me suis formé et que j’explore depuis plus de 10 ans. Un adage qui m’a accompagné dans mes créations musicales : « Tout son peut devenir musique….ou rester un vulgaire bruit!! ».
Caroline Gosselin
Comédienne

Prendre soin autrement. A travers mon métier de comédienne, j’aime être actrice du monde  lors de chaque aventure artistique: théâtre-forum, spectacles, visites théâtralisées, interventions événementielles,etc. “Il n’y a rien de plus réellement artistique que d’aimer les gens” disait van Gogh.
Après avoir pris soin des corps lors d’une première carrière d’ infirmière, je suis davantage à ma place en nourrissant les âmes.

Denis Fontaine
Président

Après plusieurs vies de médecin (en humanitaire, puis en santé publique, et en médecine du travail), je suis passé des rapports scientifiques à la littérature en 2016 avec un premier roman autour de mes passions : le vélo, formidable moyen de voyager à la découverte de la terre et de ses habitants, et la civilisation arabo-musulmane, belle, complexe et si mal comprise.
Mon dernier roman, “Les Larmes du jasmin”, retrace le parcours d’un jeune Syrien durant dix ans de guerre et d’espoir.
www.babelio.com/auteur/Denis-Fontaine/225330

Jean Luc Giguet
Trésorier

Ma passion pour l’Histoire des hommes et de leurs objets m’a naturellement conduit à exercer le métier d’antiquaire. En parallèle, le pénible constat de la dégradation de l’environnement m’a très tôt persuadé de la nécessité de changements drastiques à appliquer à nos modes de vie.

A travers l’association Culoz Patrimoine, dont je suis le président, j’ai envie de transmettre les idées de partage, de sobriété et de solidarité qui étaient des valeurs très répandues dans le monde d’hier.